Vectoriel et matriciel

From Inkscape Wiki
Jump to navigation Jump to search

Other languages: العربية Català Česky Deutsch English Español Français Italiano 日本語 한국어 Português Português do Brasil Русский Slovenčina 中文

Inkscape est un éditeur d'image vectorielle, pas matricielle. Qu'est-ce que cela veut dire ?

La majorité des images conservées et traitées par les ordinateurs aujourd'hui sont matricielles. Pourtant, une image matricielle a un niveau d'abstraction très bas. Il conserve l'information sur la couleur (et, éventuellement, la transparence) de chaque pixel de l'image; rien d'autre.

Par exemple, si vous avez une image au format PNG avec un cercle noir sur un fond blanc; en fait, il n'y a PAS de cercle noir conservé dans l'image : c'est seulement la personne qui voit cette image qui peut "deviner" que cela représente un cercle. Tout ce que l'ordinateur connait, c'est que certains de ses pixels sont noirs et que d'autres sont blancs.

En conséquence, un ordinateur est très limité pour modifier une telle image. Il peut peindre tous les pixels blancs en bleu mais il ne peut pas déplacer ou transformer le cercle car il ne le "voit" pas. Ce genre de tâches peut être difficile, même pour un humain, celui qui a déjà utilisé GIMP ou Photoshop peut en attester: il faut avoir recours à des outils complexes et peu fiables pour "selectionner" le cercle. Et encore, ce ne sera pas parfait si, par exemple, l'anticrènelage a été appliqué sur les bords du cercle (càd, "lissé" de sorte que certains pixels sont entre le noir et le blanc).

C'est totalement différent avec les images vectorielles. Au format vectoriel, le cercle est conservé en tant que tel, de même que ses propriétés. Cela implique que ce cercle peut être facilement séparé d'autres "objects" (ou formes) et en faire ce que l'on veut. De plus, l'ordinateur peut faire beaucoup de choses automatiquement ! Plus de "sélections" frustrantes, il suffit de prendre l'objet et de l'éditer au besoin. Inkscape fonctionne comme cela, et c'est la principale différence avec un éditeur d'image matricielles tel que GIMP.

Voici les principaux avantages de travailler en vectoriel :

  • Modifiable à tout moment : Le nombre de "défaire" est un facteur beaucoup moins limitatif dans Inkscape que dans un éditeur d'image matricielle. A moins d'effacer un objet, il est toujours simple de le séparer des autres et de l'éditer. Dans un éditeur d'image matricielle, il est nécessaire "d'aplatir" l'image, de sorte que, même si des objets étaient sur des couches différentes, il n'y a plus rien de tout ça. Par contre, il n'est jamais nécessaire "d'aplatir" un dessin vectoriel (on peut toutefois l'exporter au format matriciel).
  • Agrandissable : On peut voir et exporter le dessin à n'importe quelle résolution, et il n'y aura jamais de flou. Tout reste nette indépendamment de la taille.
  • Animable : Étant donné que, dans un dessin vectoriel, les objets sont conservé séparément, il est facile de les animer en les bougeant, les modifiant, etc. C'est pourquoi les formats vectoriels tel que le SVG ou le Flash supporte également les animations.
  • Interactif : Il est non seulement possible d'animer des objets, mais on peut aussi les rendre interactif. Un dessin peut change n'importe quelles propriétés d'objets en réponse aux actions d'utilisateurs; ce qui permet de faire des interfaces complexes avec des boutons, des liens, du glisser-déposer, etc.
  • Facile à créer : Le dessin vectoriel est comparable à comment nous, humain, nous représentons les dessins, et puisque beaucoup de formats vectoriels (SVG inclus) est à base de texte, il est aisé d'écrire manuellement un dessin vectoriel pas trop complexe (sans aucun éditeur graphique) ou d'écrire un script qui va génération un tel dessin, par exemple, sur un serveur web.
  • Réutilisable : C'est très facile de prendre un object d'une image et de l'insérer dans une autre image. C'est comme l'open source !

Si vous faites de la musique électronique, vous pouvez comparer les images vectorielles à du MIDI et les images matricielles a un enregistrement sonore. Autre analogie : le vectoriel est comme le code source d'un programme et le matriciel est le binaire compilé.

Le seul inconvénient du vectoriel est que l'on est limité par les types d'objets et les propriétés que l'outil de dessin et le format supportent. Alors qu'il est possible de conserver des images de tous types en matriciel (p.ex. des photos), il est difficile de reproduire des images complexes avec des vecteurs. Bien que, avec les gradients et la transparence dans Inkscape, il est possible de créer d'incroyable images vectorielles photoréalistes. Noter que, dans un haut niveau d'abstraction, le vectoriel peut inclure des images matricielles comme un type spécial d'objet. Il est donc possible d'insérer une photo dans un dessin fait dans Inkscape et le combiner avec d'autres objets vectoriels.

Plus d'infos sur Math and Games [archivé](en anglais) par le webmaster de Math Puzzle (aussi en anglais) qui couvre le sujet et bien plus. Il contient également de nombreux liens.