ReleaseNotes043-fr

From Inkscape Wiki
Jump to: navigation, search

Contents

Inkscape 0.43

En bref

Cette version se concentre vers les nouvelles fonctionalités réalisées sous le mécénat de Google, via le programme des « Summer of Code » (été du code). Malgrès tout, il y a de nombreuses autres nouvelles fonctionnalités. Voici les principales :

  • Connecteurs : Un nouvel outil « Connecteur » implémente la création, l'édition et l'autorouting (évite les objets) des lignes de connexion entre des objets. Ceci est indispensable pour les diagrammes. (C'est un projet SoC de Google.)
  • L'édition collaborative Inkboard : Il est maintenant possible de travailler à plusieurs avec Inkscape, via le réseau, et d'éditer ainsi un document partagé en temps réel. Les éditions de chaque utilisateur sont immédiatement visibles par tous les utilisateurs ! (Un projet SoC de Google.)
  • Sensibilité à la pression et à l'inclinaison : L'outil calligraphique permet maintenant l'utilisation d'un stylet de tablette graphique, avec la gestion de sa pression/inclinaison, permettant de varier l'épaisseur et l'angle des traits de l'outil.
  • Meilleure édition des nœuds : Il est maintenant possible de déplacer/courber/étirer une courbe de Bézier à n'importe quel point (pas seulement aux nœuds), ainsi que d'ajouter un nouveau nœud en double-cliquant à l'endroit désiré de la courbe.
  • Nouvelles extensions pour la déformation de l'enveloppe, la faire tournoyer, et l'ajout de nœuds.
  • Précision améliorée, limites étendues, et de nombreuses améliorations de l'utilisation et corrections de bugs.

Tavmjong Bah a mis à jour son livre en ligne, <a href="http://tavmjong.free.fr/INKSCAPE/MANUAL/html/index.php">A Guide to Inkscape</a>, pour couvrir les fonctionnalitées d'Inkscape 0.43. Ce guide n'est pas inclus dans l'archive d'Inkscape. Les utilisateurs sont encouragés à lire le guide en plus des notes de versions et de l'aide incluses dans Inkscape.

Connecteurs

  • Inkscape inclus maintenant un support préliminaire pour les connecteurs. Les connecteurs sont des lignes tracées entre des objets, restant connectés aux objets lorsqu'ils ont manipulés. Tous les objets peuvent être en mode « évite les connecteurs », qui, lorsqu'il est activé, force les connecteurs à contourner les objets.
  • L'outil connecteur (Ctrl+F2 ou la touche o) est une nouvelle façon de créer et rerouter les connecteurs, ainsi que de marquer les objets « évités » dans le but de router les connecteurs.
    • Un nouveau connecteur peut être tracé en cliquant et glissant de n'importe quel point du canvas. Le connecteur est finalisé lorsque le bouton de la souris est relaché. Les connecteurs peuvent également être créés par double-clique, plutôt que par le clique-et-glisse si l'utilisateur le désire. Dans ce cas, cliquer une seule fois à une endroit vide sur le canvas pour commencer le traçage du connecteur, puis déplacer la souris au nouveau point cible du connecteur et enfin, cliquer de nouveau pour finaliser le connecteur. Un simple clique sur un objet du canvas (dé)sélectionne cet objet, comme avec les autres outils.
    • Les gestionnaires de point de connexion sont affichés lorsque le curseur de la souris passe par dessus un objet qui n'est pas un connecteur avec lorsque l'outil connecteur est activé. Actuellement ils sont uniquement affichés au centre des objets. Lorsque un connecteur est créé, si le connecteur commence ou se termine au dessus d'un point de connexion, le connecteur va s'attacher à cet objet. Le connecteur est alors automatiquement rerouté lorsque l'objet attaché est déplacé.
    • Les connecteurs attachés aux objets sont actuellement tracés sur le cadre contenant ces objets. Il est prévu que ça soit au contour de l'objet dans le futur.
    • Un connecteur sélectionné affiche deux gestionnaires de points terminaux. En les cliquant et glissant les connecteurs sont reroutés et attachés/détachés de ces objets.
** Le bouton connecteurs évitent les objets marque tous les objets de la sélection comme « évités », provoquant un contournement de tous les connecteurs courants et futurs sur ces objets.
    • Le bouton connecteurs ignorent les objets sélectionés marque tous les objets de la sélection courante comme « ignorés ». Ces objets seront alors complètement ignorés par les connecteurs courants et futurs. C'est le comportement par défaut pour tous les objets du canvas, i.e., aucun objet n'est évité par défaut.

Inkboard

Une première version du système d'édition collaboratif Inkboard (également connu comme « tableau blanc ») est présente dans cette version d'Inkscape.

  • Inkboard doit être activé au moment de la compilation en mettant l'argument --enable-inkboard au script configure. Inkboard utilise le protocole Jabber pour les communications, et utilise la bibiliothèque Loudmouth pour la connectivité à Jabber. Inkboard dépend donc de la bonne installation de Loudmouth. Les versions 0.17.2 et supérieures de la bibliothèque Loudmouth devraient fonctionner sans problèmes.
  • Inkboard utilise le protocole XMPP (utilisé par Jabber) pour connecter différents clients Inkscape ensemble lors une session de partage de document. Donc, si vous avez un compte Jabber, vous pouvez utiliser Inkboard. Il y a quelques exceptions à cette règle, elles sont listées ci-dessous.
  • Les sessions Inkboard peuvent être utilisées entre deux utilisateurs ou groupes d'utilisateurs dans les réglages d'un salon de discussion.

Utilisation d'Inkboard

  • Il faut d'abord se connecter à un serveur Jabber pour partager un document. Pour le faire, aller dans le menu à Tableau blanc -> Connexion à un serveur Jabber. Il faut alors entrer un nom de serveur, un identifiant et un mot de passe. Il est possible de spécifier un port spécifique pour se connecter au serveur, et éventuellement l'encryptage de la communication via SSL.
  • Après la connexion, il est possible d'établir une session avec un autre utilisateur ou un salon de discussion. Pour se connecter à un autre utilisateur, aller à Tableau blanc -> Partager avec un utilisateur. Inkboard peut importer la liste de contacts Jabber, et affichera alors une liste de contacts qui sont actuellement en ligne. Il est possible de sélectionner un contact dans cette liste, ou d'entrer un ID Jabber auquel se connecter.
  • De façon similaire, il est possible d'établir une connexion avec un salon de discussion en allant dans le menu Tableau blanc -> Partager avec un salon de discussion.
  • Si vous êtes connecté avec un autre utilisateur, Inkscape présentera un dialogue vous prevenant lorsque vous recevez une invitation. Ce dialogue contient l'ID Jabber de l'utilisateur vous contactant et offre trois choix : décliner l'invitation, accepter l'invitation ou accepter l'invitation dans une nouvelle fenêtre.
  • Inkboard peut enregistrer le contenu d'une session pour la rejouer plus tard.
    • Lorsque une session est etablie, cliquer dans la case écrire un fichier de session dans le dialogue partager avec un utilisateur pour activer l'enregistrement de session. Il faut fournir le nom du fichier dans lequel le contenu de la session sera écrit.
    • Lorsque une invitation de session est acceptée, cliquer la case écrire un fichier de session dans le dialogue d'invitation pour activer l'enregistrement de la session. Il faut fournir le nom du fichier dans lequel le contenu de la session sera écrit.
    • Pour revisualiser une session, aller au menu Tableau blanc -> Ouvrir un fichier de session.
  • L'entrée du menu Tableau blanc -> suivi XML par dump a seulement pour but le débuggage.

Sensibilité à la pression et l'inclinaison

Le support pour les périphérique d'entrée étendus a été ajouté.

  • L'outil calligraphie peut optionnellement supporter la pression et l'inclinaison d'un périphérique d'entrée comme une tablette graphique. La pression peut être utilisée pour modifier la largeur du crayon, et l'inclinaison pour modifier l'angle du biseau de la plume.
  • Un dialogue standard de périphérique d'entrée a été ajouté (dans le menu Fichier). Les réglages des périphériques d'entrée sont sauvegardés et chargés avec les préférences.

Outil nœud

  • Cliquer sur un chemin séléctionné séléctionne les deux nœuds les plus proches du point cliqué. Shift+clique ajoute ou supprime ces 2 nœuds de la sélection (lorsque seulement un chemin est séléctionné ; dans le cas contraire Shift+clique fonctionne comme avec le sélecteur).
  • Double clique ou Ctrl+Alt+click n'importe où sur le chemin sélectionné (même si il est sous d'autres objets) crée un nouveau nœud à l'emplacement du clique, sans modifier la forme du chemin. (Auparavant, il était seulement possible d'ajouter un nœud au milieu d'un segment en utilisant le bouton de la barre d'outils.)
  • Il est maintenant possible d'éditer le chemin séléctionné (même s'il se situe sous d'autres objets) en glissant n'importe quel point d'une courbe, pas seulement les nœuds comme avant. Dans de nombreux cas, c'est une façon plus pratique pour modifier la forme des chemins que tout ce qui existait auparavant. Lorsque une courbe est glissée suffisament près d'un nœud, seul le gestionnaire du nœud est affecté; si un point à mi-chemin entre deux nœuds, les deux gestionnaire de nœuds sont réajustés.
    • Lorsque le curseur de la souris est au dessus d'un chemin glissable, la forme du curseur est modifiée et contient une main.
  • Comme avec le sélecteur, si shift est pressé avant de commencer à tirer, un rectangle de sélection de nœuds est toujours activé (même en commençant sur un chemin [ailleurs que sur un nœud !]).
  • Après la duplication (Shift+D) d'un nœud terminal, le nœud sélectionné est toujours le nouveau nœud terminal, il est alors possible de le déplacer seul.
  • Les nœuds sélectionnés sont légèrement plus larges que ceux qui ne le sont pas.

Extensions

  • Ajout de nœuds : Ajoute des nœuds aux chemins sélectionnés. Chaque segment du chemin séléctionné est subdivisé en des segments (Longueur/Max) de longueur équivalente. Les longueurs sont mesurées en unité d'utilisateur SVG, calculées à partir des données du chemin et ne prennent pas en compte les transformations.
  • Tournoyer : Tord les chemins sélectionnés autour du point central spécifié.
  • Nuit d'été : Déforme linéairement un chemin dans le quadrilatère de destination. Le quadrilatère de destination est spécifié par un chemin de quatre nœuds (fermés ou non). Pour utiliser, tracer et positionner un chemin de quatre nœuds. Sélectionner le chemin de quatre nœuds en premier et ajouter ensuite à la sélection le chemin à déformer. La position originale des quatre nœuds est considérée comme étant dans le sens des aiguilles d'une montre atour du cadre englobant le chemin à déformer, en commencant par le point en haut à gauche.
  • L'extention onde est renommée fonction de traçage et comprend de nombreuses corrections et extensions. Notamment, il est important de savoir que maintenant, ce n'est pas la peine de fournir une formule analitique pour la dérivée; à la place cocher la case « Calculer numériquement la dérivée première » et l'angle de chaque nœud sera calculé automatiquement. Dans les formules fonction/dérivée, il est possible d'utiliser les fonctions des modules Python <a href="http://docs.python.org/lib/module-math.html">math</a> et <a href="http://docs.python.org/lib/module-random.html">random</a>. Comme auparavant, il faut qu'un rectangle soit séléctionné avant d'appeler l'extension.
  • Le développement continue sur SVGSlice mais il n'est pas encore été complètement intégré à Inkscape. Visitez s'il vous plaît <a href="http://www.digitalunleashed.com/giving.php">Digital Unleashed</a> pour les details et le téléchargement.

Diverses nouvelles fonctionalités

  • Un projet séparé, l'Open Clip Art Library Browser (navigateur de la bibliothèque de cliparts ouvert) fournit un moyen facile de naviguer sur les collections de cliparts locaux ou distants, et d'insérer un clipart dans Inkscape. Visitez s'il vous plaît http://www.python.org/pypi/clipartbrowser/0.41 pour les détails et le téléchargement. (Un projet SoC Google.)
  • Un utilitaire séparé a été développé pour convertir fichiers entre les formats DXF et SVG. Visitez s'il vous plaît http://sourceforge.net/projects/dxf-svg-convert pour les détails et le téléchargement. (Un projet SoC Google.)
  • Support amélioré pour la viewBox (rectangle de visualisation): si l'élément racine du document <svg> a des attibuts largeur/longueur réglés en unité « pourcentage »et qu'il y a une viewBox sur cet élément, alors :
    • La taille du canvas est réglée à la valeur de l'attribut viewBox.
    • Changer la taille du canvas dans les préférences du document est réglé la viewBox, sans toucher aux valeurs longueur/largeur.
Cela n'affecte pas les documents standards créés avec Inkscape, mais rend plus facile l'édition des autres documents SVG utilisant l'attribut viewBox.
  • Le nouveau paramètre de commande en ligne, --export-area-snap, utilisé avec l'export bitmap pour coller l'aire d'exportation vers l'entier le plus proche dans la valeur de l'unité utilisateur SVG (px). Si la résolution d'exortation par défaut de 90 ppp est utilisée et que la carte graphique colle aux pixels pour minimiser l'anticrénelage, ce commutateur permet de préserver l'alignement même lorsque l'aire exportée (par exemple, avec --export-id ou --export-area-drawing) n'est pas elle-même alignée aux pixels.
  • Lors d'une sauvegarde en Postscript, il y a maintenant une option pour convertir ou non les textes en chemins (uniquement dipsonible pour les exportations EPS auparavant).

Interface et facilité d'utilisation

  • Le dialogue Prévisualisation d'icône a été amélioré. Un commutateur a été ajouté pour changer entre les prévisualisations du document entier ou de la sélection actuelle seule. Une taille plus large 128x128 a été ajoutée aux défauts. Les tailles sont à présent lues depuis le fichier de préférences et peuvent être accomodées.
  • Les rectangles et les ellipses utilisent maintenant différents géstionnaires de formes, il est donc plus facile de voir ce que fait chaque gestionnaire. Les deux gestionnaires carrés changent la taille de l'objet, tandis que les deux gestionnaires ronds ajustent les coins arrondis (dans les rectangles) et les fins d'arc/segment (dans les ellipses).
  • Les contrôles pour l'outil rectangle incluent maintenant les fichiers W et H pour régler numériquement les largeur/hauteur des rectangles sélectionnés.
  • Dans les contrôles des outils rectangle et ellipse, les boutons « non-arrondi » et « rend totale » sont maintenant grisés lorsque les objets sélectionés ne peuvent pas utiliser les fonctions correspondantes (i.e. lorsque un rectangle est déjà non-arrondi et qu'une ellipse est déjà totale, c'est le cas par défaut).
  • Lors de l'édition d'un texte avec l'outil Texte, le touches + et - du pavé numérique impriment les caractères correspondant si NumLock est allumé (autrement elles agrandissent ou rapetissent la vue comme auparavant). [Ne fonctionne toujours pas sous MS-Windows.]
  • Dans l'outil Texte, Ctrl+Haut et Ctrl+Bas deplacent maintenant respectivement un paragraphe vers le haut ou le bas.
  • L'outil Calligraphie, en plus du raccourci Ctrl+F6, a un nouveau raccourci d'une lettre, 'c'.
  • Les outils Stylo, Crayon et Calligraphie ont dorénavant leurs propres curseurs de souris.
  • Les champs largeur/hauteur du canvas dans les Préférences du Document ne sont plus jamais grisés. A la place, le menu de la taille de canvas se déplace lui-même sur "personnalisé" ou sur une taille standard appropriée lors de l'édition des largeur/hauteur.
  • Les Gestionnaire d'édition de rectangle collent maintenant à la grille ou aux guides [coller pour les gestionnaires des autres formes est prévu pour arriver dans les prochaines versions].
  • Le gestionnaire de déplacement de motif est restreint aux déplacaments horizontaux/verticaux lorsque Ctrl est pressé.
  • Dans le Sectionneur, glisser le gestionnaire de centre de rotation colle aux bords et aux axes centraux du rectangle contenant la sélection.
  • Dans l'outil Stylo, lorsqu'un chemin est tracé, la barre de status affiche la distance et l'angle de la position courante de la souris par rapport au dernier nœud créé sur le chemin. Cela rend plus aisé la création d'un segment linéaire d'un chemin avec les longueur et angles donnés. Lorsque l'on glisse pour créer un gestionnaire de courbe, la barre de status affiche également la longueur et l'angle du gestionnaire.
  • Une nouvelle option des Préfèrences, affichage d'angle comme un compas (dans la tabulation des pas), permet d'avoir des angles absolus sépcifiés dans une notation de compas (0 au Nord, étendue de 0 à 360, augmentant dans le sens des aiguilles d'une montre) à la place de la notation trigonométrique par défaut (0 à l'Est, étendue de -180 à 180, augmentant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre). Ceci affecte l'affichage de l'angle la barre de status pour les segments de chemin et les gestionnaires dans les outils stylo et nœuds.
  • Les outils stylo et crayon affichent maintenant de précieuses aides dans la barre de status, lorsque la souris est sur une des ancres de fin du chemin séléctionné.
  • La précision des champs les plus éditables est augmenté de 0.01 à 0.001.
  • Le zoom minimum est étendu de 4% à 1%.
  • Un travail a commencé sur la sensibilité et la configuration du menu, mais ont été désactivées pour cette version.


Empaquetage, documentation, exemples

  • L'installeur MS-Windows a maintenant une structure modulaire qui permet la sélection de fonctionnalités séparées comme les exemples, didacticiels ou traductions.
  • Les paquets MS-Windows contiennent maitenant les notes de version (fichier NEWS), la liste des auteurs et traducteurs, le fichier README, les fichiers de license GPL et LGPL.
  • La page man d'Inkscape est mise à jour avec de nouveaux exemples.
  • Le dialogue « A propos de » ressemble d'avantage au dialogue « A propos de » standard GTK. Une liste complète des auteurs et traducteurs ainsi que la license sont maintenant visibles.

Traductions

  • Le paquet MacOS X inclut maintenant des traductions de l'interface et lit les réglages de langue de l'utilisateur, comme spécifié dans les Préférence du système, pour utiliser la traduction de language correspondante.
  • De nombreuses traductions des interfaces et didacticiciels ont été mis à jour.

Corrections de bogues notables

  • Une erreur systématique lorsque l'on changeait l'échelle d'un objet avec un contour via le panneau de contrôle de sélection (champs W et H) est corrigé.
  • Dans le motif pontillé de contour en CSS, les sépérateurs par point-virgule étaient remplacés par erreur par des espaces une fois le document écrit. Actuellement Inkscape va être capable de lire les listes séparées par des points-virgules ou par des espaces (pour la compatibilité avec les anciens fichiers), mais il ne va plus qu'écrire avec des points virgules à la sortie.
  • A cause d'un bug, Inkscape avait tendance à remplacer les chemins relatifs des images embarquées par des chemins absolus, ce qui l'empêchait d'ouvrir ces images, après que le document ait été deplacé sur un autre ordinateur. C'est corrigé.
  • La précision de la plupart des opérations booléennes et décalages est améliorée, et plus particulèrement pour les petits chemins.
  • Dans certains cas des textes suivant un chemin, les lettres n'étaient pas distribuées correctement le long de la courbe, c'est corrigé.
  • La recherche par texte dans le dialogue recherche (Ctrl+F) était cassée, maintenant corrigé.
  • Quelques un des marqueurs standards manquaient dans le menu des marqueurs dans le dialogue remplissage & contours.
  • Le cadre de contour d'un contour avec marqueur inclut maintenant les marqueurs.

Progrès internes

  • Documentation des sources : Le but principal est d'avoir une desciption brève pour les classes et pour la plupart des fonctions dans tous les fichiers sources. Cela est fait pour plus de 100 fichiers sur les 1350 du code source. Le fichier d'index d'oxygen montre maintenant de nombreux liens utiles vers des documentations externes et une catégorisation des fichiers du répertoire principal, qui pourrait être utile, pour les débutants en particulier.
  • Les zéro de fin des fractions sont maintenant enlevés dans le SVG pour un markup plus propre et plus compact [pas complètement, les transformations sont toujours écrites avec des zéros - pjrm]
  • Encapsulation C++ : La hiérarchie de classe de visualisation a été réimplémentée en C++, après avoir séparé les classes de widget, de chaque classe. Le nombre de dépendances sur le fichier principal desktop.h (environ 100) a été réduit de moitié.

Problèmes connus

Support de Windows 95/98/ME

  • A cause d'un bug dans GTK 2.8, cette version d'Inkscape ne va pas fonctionner sous Windows 95/98/ME. S'il vous plaît, n'envoyez pas de reports de crash pour ces plateformes. Nous espérons être à nouveau capables de supporter ces plateformes dans le futur, mais aucune correction spécifique ne peut être faite pour le moment.

Problèmes sous Linux avec KDE

  • SuSE/Fedora Core 4 : Il est connu qu'Inkscape et plusieus autres applications GTK ont des problèmes pour fonctionner sur Linux sous l'interface KDE lorsque le thème Baghira et le paquet gtk_qt_engine sont installés. Si vous subissez des crashes avec Inkscape sous KDE, s'il vous plaît essayez d'installer un autre thème que Baghira, ou désinstallez le paquet gtk_qt_engine de votre système.
  • Kubuntu : Pour des raisons similaires, Inkscape peut crasher sous Kubuntu Breezy lorsque, au même moment, le paquet gtk2-engines-smooth est installé. La désinsatllation de ce parquet résoud le problème.

Ces problèmes affectent aussi d'anciennes version d'Inkscape.

Sensibilité à la pression et l'inclinaison

  • La sensibilité à la pression et l'inclinaison ne fonctionennt actuellement pas sous MacOS X, à cause de limitation de la version MacOS X de X11.
  • Il y a des problèmes connus avec les versions actuelles du serveur X.org ne relâchant pas les événements sur des périphériques étendus qui utilisent la sensibilité de pression. Ça se traduit concrètement, par la chose suivante : lorsque vous commencez un tracé, et que vous relevez le crayon, le tracé ne se termine pas (et va continuer si vous remettez le stylet sur la tablette). Genéralement cela est dû au fait que vous avez configuré la souris avec le device file /dev/psaux au lieu de /dev/input/mouseX ou X est le numéro du fichier de periphérique utilisé par votre souris.
  • La version actuelle de GTK pour MS-Windows a un bug qui affecte la sensibilité à l'inclinaison.

Inkboard

  • Les bitmaps importés ne sont pas transmis aux autres utilisateurs dans une session de Tableau blanc.
  • Actuellement, Inkboard dépend de Loudmouth pour accéder à la connectivité à Jabber, ce qui signifie que que c'est limité à Inkscape pour GNU/Linux. Inkboard est en cours de redesign pour utiliser un client Jabber multiplateformes; Ce redesign sera présent dans une version future.
  • Inkboard ne peut actuellement pas se connecter au client Google Talk, parce qu'il s'attend à ce que la portion « serveur » de l'ID Jabber soit la même que le serveur qu'il contacte (ce qui n'est pas sur le réseau Google Talk). Cela va être corrigé dans une version ultérieure.
  • La gestion des modifications concurrentes d'Inkboard est toujours très brouillonne. Elle sera plus robuste dans de futures versions.

Consulter http://sourceforge.net/tracker/?group_id=93438&atid=604306 pour une liste complète des problèmes connus. Si vous trouvez un bug qui n'est pas listé ici, alors, s'il vous plaît, écrivez un report de bug: Voir les instructions à http://inkscape.org/report_bugs.php (Le lien de report de bug de http://inkscape.org/).

Versions précédentes

Personal tools
Namespaces
Variants
Actions
Navigation
Toolbox